Retour

Poterie berbère, un art transmit de génération en génération


Par : Reservall | Le : 21/01/2016 à 21:34 | Commentaire

Depuis sa ie berbère affirme une identité collective, celle de appartenance la famille berbère. La poterie berbère a toujours été un art exclusivement féminin, surtout dans une société qui répartit les activités de ses membres en fonction du sexe. Ainsi, ce bel art et savoir-faire ancestral transmit de génération en génération a été considéré, effectivement, comme une tâche ménagère ordinaire réaliser par les femmes, alors que les hommes s'acquitter de tâches les plus dure à l' extérieur.

poterie

 

La poterie concernait les ustensiles domestiques et culinaires,ils couvrent la plupart des récipients de la vie quotidienne allant de la préparation et la consommation des aliments comme les assiettes, bols et les marmites, jusqu’a la conservation des provisions comme les jars et les "ikufen.

 

Le matériau (taleght) de fabrication de la poterie s’est imposé par le milieu naturel immédiat. Une ressource qu’on peut trouver en abondance dans les montages berbères, et le rendu apportait était satisfaisant par rapport aux besoins et aux usages. Réduite en nombre, dégradée en qualité, la poterie est aujourd'hui en voie d'extinction, remplacée par une production à usage utilitaire et de décoration.

L'argile qui, jadis, faisait partie de l'environnement de tous les jours dans tous les villages de Kabylie, est remplacée par le béton et autres matériaux modernes. En effet, point de murs intérieurs des maisons crépis à la terre, modelés et décorés, plus d'étagères, plus de kanoun, plus de réserves de grains (ikufen) bâtis en terre séchée. En somme, disparus tous ces décors pittoresques qu'on nous envie partout ailleurs.

Le travail de la terre :

Le malaxage et le façonnage

Tout commence par trouver la bonne argile (taleght) qui permet après son mélange avec l’eau et son pétrissage de donner cette plasticité et maniabilité à la terre. Après le malaxage, la terre sera tournée ou modelée, la bonne consistance est très importante pour le façonnage des pièces. Pour acquérir la bonne consistance, le mélange se fait entre terre molle et terre dure et ajout d'eau jusqu'a l'obtention de la bonne consistance. 

Après la préparation de la terre, on passe à la phase de façonnage et du modelage des pièces.  Le façonnage des pièces se fait entièrement à la main avec quelques outils rudimentaires.

 

Le séchage et la cuisson(tuqda)

Une fois les pièces modelées, il faut les laissées sécher. Le séchage dure quelques jours selon la taille des pièces.

Lorsque les pièces sont sèches, il faut les cuire. La cuisson se fait en emprisonnant les pièces séchées auparavant puis couvertes de foin et de branchage dans un grand feu qui duré quelques heures.

 

poterie cuisson

peterie cuisson

Cuisson des poteries (photo extraitre du livre Mémoire de Kabylie de Germaine Laoust-Chantréaux)

 

La décoration - motifs berbères (Tichradh)

Après refroidissement les pièces sont décorées à la main avec des pinceaux confectionnés à base de poils d'animaux de différentes épaisseurs. Les décorations sont faites soit avant ou après cuisson. La poterie berbère est décorée de symboles qu'en retrouve dans les bijoux, les tapis, les décors muraux ainsi que les tatouages.

 

motifs berberes


Partager sur facebook

Commentaires (0)

*
*

Vous pouvez réagir à travers cet éspace en postant des commentaires pour :


  • Poser des questions directement à l'auteur de l'article
  • Lancer une coneversation autour de cet article
  • Faire des propositions
  • Signaler une erreur ...

Cet éspace est prévu pour vous donner la possibilité d'intervenir et de réagir sur cet article en temps réel.